Elementary Translations

Elementary Translations
Elementary Translations
Office hours

Monday - Friday:

9.00 am - 5.00 pm (Paris time)

Telephone
Séverine Watson EI

Your words. Your passion.

In English.

+33 (0)783674385

3125 Chemin du Roi

32430 Saint Georges, France

SIRET: 880 194 303 00017

Les pronoms : signe révélateur de traductions de mauvaise qualité

30/06/2020

Les pronoms : signe révélateur de traductions de mauvaise qualité

Les langues sont essentielles pour la communication, mais sont à la fois tellement difficiles à maîtriser. 
 
Bien que nous excusons les erreurs grammaticales ou des expressions incorrectes à l'orale, on ne peut pas dire pour autant à l'écrit. Il n'y a rien de pire que de lire un texte bourré de fautes et pourtant, il y a une solution facile - continuez à lire pour en savoir plus.

Je parie que vous êtes tombé au moins une fois au cours de votre vie sur un texte dont vous avez compris tout de suite que c’était une traduction tellement il était mal écrit.

 

Mais à l'heure de ChatGPT, Google Bard et compagnie, il s'avère de plus en plus difficile pour un non-initié de détecter les erreurs.
 
🙈 Alors, si vous vous êtes tombé sur une traduction qui vous a sembler un peu étrange récemment, demandez-vous pourquoi. Est-ce que c'était un mot qui n'avait rien à voir avec le contexte ? Ou encore une phrase qui vous a fait rigoler tellement que c'était bizarrement dit ? 🙈

 

Sachez que tout traducteur digne de ce nom, cherche à faire en sorte de passer inaperçu pour que vous lisiez un texte comme s’il était d’origine. 
 
Le but de cet article d’aujourd’hui concerne précisément un de ces éléments qui nous prouvent que la traduction n’est pas à la hauteur : les pronoms personnels.
 

Pourquoi les pronoms personnels posent problème lors de la traduction en anglais


Commençons par le début avec une leçon (très basique) de grammaire.
 
Les pronoms personnels en tant que sujet du verbe remplacent les noms des personnes ou objets auxquels nous avons fait allusion dans la phrase ou paragraphe précédent, soit c’est la personne ou l’objet qui a fait l’action. Par exemple :
 
Sandrine adore lire des livres. Elle lit des livres tout le temps.
 
Les pronoms personnels peuvent aussi être des compléments. Par exemple :
 
Sandrine adore lire des livres. Sandrine les lit tout le temps.
 
👍 Jusque-là, tout est bon, n'est-ce pas ? 👍
 
Le problème se pose lors de la traduction de ces pronoms personnels vers l’anglais et c’est souvent ceux qui ne maîtrisent pas à 100 % la langue (ou les moteurs de traduction automatique) qui les traduisent de façon incorrecte.
 
En anglais, la troisième personne prend trois formes que ce soit au singulier ou au pluriel : masculin (utilisé seulement pour des personnes de sexe masculin), féminin (à nouveau seulement pour des personnes mais de sexe féminin) et neutre (pour les objets). Ce qui nous donne :
 
                                                                 Pronom personnel (sujet)                      Pronom personnel (objet)
3ième personne (singulier)                               He / She / It                                           Him / Her / It
3ième personne (pluriel)                                       They                                                        Them
 
En français, la troisième personne se décline en deux branches grammaticalement – le masculin et le féminin, qu’elle désigne un être humain, un animal ou un objet.
 
⏩ Concrètement, afin que vous puissiez comprendre les conséquences sur la traduction, prenons le mot « entreprise » dont l’équivalent en anglais est « company »..
 
C’est au moment de changer de nom à pronom que les problèmes surgissent en anglais.
 
Prenons l’exemple ci-dessous :
 
“L’entreprise a connu une période difficile à cause du Covid-19. Elle doit désormais aller vers l’avant si elle veut assurer sa rentabilité."
 
✅ Voici une traduction correcte parmi d'autres :
 
The company has gone through a tough period as a result of Covid-19. It now needs to forge ahead if it wants to ensure its profitability.”
 
❌ Et voici un exemple d’une traduction qui montre que les pronoms ont été mal compris et de par ce fait, mal traduits :
 
“The company has gone through a tough period as a result of Covid-19. She now needs to forge ahead if she wants to ensure her profitability.”
 
Ceux qui comptent l’anglais comme leur langue maternelle vont ce demander qui c'est ce fameux "she", puisque ce mot désigne une personne de la genre féminine. Elle puisque le texte est devenu peu clair, les lecteurs vont plus prêter autant attention au contenu, pire encore, il vont juste zapper à autre chose.

 

Pourquoi un contrôle qualité des traductions automatisées est-il nécessaire ? 

 

Ce type d’erreur est récurrent et je l’ai corrigé à maintes reprises lors des relectures.
 
⚠️ De plus, les traductions faites sans un contrôle qualité par un traducteur ou une deuxième personne bilingue coûtent de l’argent au long terme, nécessitant une correction. Ils sont aussi source d’embarras si ces erreurs restent inchangés.⚠️
 
💡 Donc, afin d’être sûr d’avoir un texte de qualité dans une langue que vous ne maîtrisez pas, adressez-vous à un traducteur expérimenté, comme moi ! C'est facile - cliquez ici.
 
(Photo par Pixabay: https://www.pexels.com/photo/art-background-brick-brick-texture-272254/)